banner4.png

Ces jolis vitraux, œuvre de l’artiste luxembourgeois Robert Emmeringer d’Asselborn, représentent différentes fêtes de l’année liturgique.

Le vitrail à l’entrée représente le chemin que nous empruntons quand nous entrons dans une église. C’est le chemin qui nous mène vers Dieu. A l’entrée se trouve également un deuxième petit vitrail représentant le pain de l’Eucharistie dans l’ostensoir. Ce vitrail dévoile sa splendeur le matin, quand les rayons du soleil l’illuminent.  

Les premiers vitraux au fond de l’église nous invitent au chant et à la prière. Celui du côté gauche présente un mouvement ascendant. Les notes de musique suggèrent que c’est par le chant que nos prières montent vers Dieu.  

Le deuxième vitrail du côté gauche représente la fête de l’Annonciation. L’ange Gabriel annonce à Marie qu’elle va mettre au monde le Sauveur. On reconnaît Marie à gauche grâce aux lignes marquées de son voile. Représenté dans des couleurs plus foncées, l’ange lui fait face, un peu plus en retrait.

Le troisième vitrail du côté gauche évoque le mystère de Noël. Dans la partie inférieure plus foncée apparaît un chemin qui traverse tout le vitrail. Il est bordé d’une colline foncée avec des moutons. On peut également y apercevoir des formes humaines. Puis le chemin se faufile vers la lumière, respectivement le soleil (Jésus).

Le dernier vitrail de ce côté, donc dans le chœur, représente le Carême et la Fête pascale. On y trouve plusieurs éléments. La partie sombre représente la souffrance de Jésus. Un chemin de couleur rouge (symbole de l’amour de Jésus) passe par l’étape de l’eucharistie (Jeudi saint), les couleurs sombres de Golgotha (Vendredi saint) pour aboutir à la lumière de la Résurrection (Pâques).

Le vitrail du côté droit de l’Autel représente l’Ascension. Le chemin en rouge est celui de l’amour qui nous guide vers Dieu (le soleil).

Le prochain vitrail du côté droit nous montre un personnage qui se dirige vers les hauteurs célestes. Le vitrail est dominé par la couleur bleue, celle de Marie. Il représente l’Assomption de la Vierge. Les fleurs et les herbes évoquent la tradition de la bénédiction de bouquets de fleurs et de simples le 15 août (Krautwëschdag).
Le vitrail suivant représente la fête de la Pentecôte. Les différents éléments en rouge représentent l’Esprit saint qui descend sur les disciples sous forme de langues de feu.

Le dernier vitrail du côté droit représente sainte Cécile. Les nombreuses notes évoquent la mort de la sainte. On raconte, que même dans son martyre, elle aurait chanté pour louer Dieu. Sainte Cécile est la patronne de la chorale locale.